Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 16:38

Mon Ami Damien, m'a envoyé le mail qui suit, qui m'a beaucoup interpellé, encore une fois, c'est un cas de conscience....

Les gens ne réflechissent plus....

Je me permets de vous le soumettre pour voir vos réactions, la mienne est en dessous en rouge, mais j'aurai vraiment aimé connaitre la votre, sans vous laisser influencer par la mienne?

 

2362990.jpg

 

Je t’envoie cet e-mail pour te demander un petit conseil... Parce qu’à part toi, je ne vois pas du tout qui pourrait me répondre.
Il y a deux semaines, j’étais allé prendre des frites au McDo avec ma copine (végétarienne aussi, mais va savoir pourquoi, elle adore les frites du McDo), et un gars est venu nous demander si on pouvait lui payer quelque chose à manger, vu qu’il était à la rue depuis un moment. Je descends avec lui, il me demande une glace, juste un truc sucré, du coup je me mets dans la file avec lui. Un moment, vu que la file était quand même longue, je me dis que je veux pas laisser ma copine toute seule trop longtemps, donc je laisse les sous au gars et je retourne vers ma table. Sur le chemin, le manager du McDo vient me trouver pour me demander si j’avais laissé des sous au gars, je lui dis que oui, et il me dit que j’aurais pas dû, et qu’avec ça il va aller s’acheter de la drogue. Je me retourne, et je vois que le gars ben... Il est toujours dans la file, et qu’il a pas l’intention de partir. Donc que même s’il allait s’acheter de la drogue plus tard... Ben ça serait pas avec mon argent. Et le manager me dit qu’il va partir, qu’il faut pas lui faire confiance, et qu’il le connait. Et avant même que je puisse dire quoi que ce soit, il dit au gars de quitter le “restaurant”, et avec humour, le gars a répondu que c’était pas grave, qu’il irait au Quick...
Donc avant même que le gars ait pu prouver qu’il allait juste s’acheter une glace et pas de la drogue, le manager l’a viré. Ce qui est complètement illogique. S’il vire ses clients, comment il peut gagner de l’argent? C’est complètement arbitraire.
Et c’est là que j’ai besoin de toi... J’imagine que dans les fast-food, ça doit être assez courant ce genre de trucs, mais si ça m’arrive encore, concrètement, qu’est-ce que je peux faire? A part ne plus retourner là-bas, évidemment. Déjà, est-ce que le manager a le droit de virer quelqu’un qui n’a rien fait? (Je veux dire... Quand il m’a demandé si le gars m’avait ennuyé, j’ai répondu que pas du tout ; si on m’avait menacé, d’accord, mais là c’était pas du tout le cas). Est-ce que le gars a le droit de se retourner contre le “restaurant”? Parce que là ça fait vraiment délit de sale gueule :\

Mmmmm, ça m'interpelle beaucoup ce que tu viens de dire! Quelle honte! Cet homme de Mc Do, si un jour dans sa vie il aura besoin d'une deuxième chance, une personne qui croit en lui....il sera bien content de le trouver. mais quel idiot! Il ne se rend même pas compte de ce qu'il a fait, et si j'étais toi, je lui adresserai bien une lettre en expliquant les conséquences événtuelles de son acte...et de lui rappeler que tout le monde a droit à une main tendue...je lui prendrai par les sentiments, au lieu de l'attaquer...au moins, cela pourrait le faire reflechir.

Partager cet article

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article

commentaires

witney18 17/09/2011 12:19



dur dur ! on n'a pas le droit d'evoluer sur cette terre donc ! tellement plus simple de juger et enfermer l'autre ainsi ... bisous



zara-ecolo 18/09/2011 13:48



et pourtant, on est là pour ça...


 


belles pensées pour toi ma chérie



ucem 07/09/2011 03:21



En mettant les pieds dans un tel établissement, on peut difficilement s'attendre à une attitude respectueuse. Ca ne doit pas être trop dur de consommer ailleurs. Voter avec ses pieds, ça prend du
temps mais c'est très efficace. Quant au reste, même réponse que Nathalie :-)))



Mannig 01/09/2011 10:15



Classique. Ce type de réaction a été expliqué (entre autres) par Stanley Milgram dans son livre « Soumission à l'autorité ». D'une enquête apparemment banale sur l'apprentissage et la
mémoire, Milgram a fait une fantastique série d'expériences, où des hommes et des femmes recevaient l'ordre d'infliger à une innocente victime des chocs électriques de plus en plus violents.
Combien d'entre eux allaient faire taire leur conscience ? Combien d'entre eux allaient, en un mot, obéir ? Et jusqu'où ? Les résultats jetèrent à bas le rassurant édifice des prévisions de
toutes origines.

Questionnés quelques mois après l'expérimentation, les tortionnaires eurent tous de " bonnes " raisons pour expliquer que, naturellement, il n'étaient en aucun cas responsables. Ici, notre homme
(le manager) n'a pas tout simplement envie de voir un SDF entrer dans son officine parce que ça doit probablement trancher avec le reste de sa clientèle. Alors, non seulement, il invective
l'intéressé, mais il n'hésite pas non plus à prendre son client pour un demeuré en lui donnant — c'est un comble ! — des leçons de morale en pointant du doigt les " vices " du SDF. Vice
visiblement hypothétiques, en l'occurence

En regardant de près, on trouve aussi le même type de comportement chez les policiers/gendarmes dans certaines situations. Qu'un adolescent vienne à faire une fugue et ils vont feront des
commentaires moralisateurs sur la " mauvaise " éducation que les parents lui donnent et posant des questions dérangeantres qui n'ont strictement rien avec les éléments factuels rattachés à
l'enquête. Il s'agit là d'une prérogative qu'il se donnent pour supprimer une pression désagréable. Même chose aussi chez les magistrats qui se permettent des commentaires oraux subjectifs à
l'encontre des inculpés et évidemment non consignées dans les minutes du procès.


 


PS: L'expérimentation de Milgram est reprise dans le film " I, comme Icare " d'Henri Verneuil



PandaVG 31/08/2011 15:08



Dans un cas comme celui-là, j'aurais insisté pour que le SDF ne parte pas. Si le manager refuse ce client alors qu'il a de l'argent pour payer, qu'il appelle les autorités pour nous déloger parce
que je ne bougerai pas, je resterai aux côtés du SDF, pour être sûre qu'il ait ce pour quoi il fait la queue, comme un honnête client qui n'a dépouillé personne.


La plainte ne donne souvent rien, c'est malheureux. Mais faire comprendre aux plus démunis qu'ils ne sont pas vraiment seuls, c'est la plus grande aide et le plus bel espoir qu'on puisse leur
apporter.


Feu l'oncle de mon époux était SDF. Le jour où nous avons été présentés, il était sale, il sentait mauvais, il était par terre. Mon chéri et moi, nous nous connaissions à peine et nous croisions
son oncle tout à fait par hasard ce jour-là.
Je me suis pourtant baissée et je lui ai fait la bise, pour le saluer, comme n'importe quel membre de ma famille. Le soir, mon chéri m'a fait part de son étonnement: "je n'en reviens pas, j'ai
été ému que tu oses embrasser mon oncle alors qu'il est tout sale, peu de gens l'auraient fait". J'ai répondu "la question ne se pose pas, c'est ton oncle, la famille c'est important, SDF ou
pas".


Mon chéri, qui est devenu mon mari des années plus tard, m'a avoué que ce jour-là où j'ai fait la bise à son oncle, alors qu'il était un SDF tout sale, il a su que j'étais la femme de sa vie.


Pas d'injustice, pas de discrimination, égalité de traitement pour tous. C'est comme ça que je vois la vie.



Erbland 31/08/2011 13:52



En effet, nous sommes face à un jugement arbitraire . Je crois savoir qu'on n'a pas le droit de faire partir un client d'un magasin s'il n'a rien fait de répréhensible. Le problème a pu arriver
parce que le consommateur a attendu seul son tour. Les lâches s'en prennent toujours aux plus faibles,  que la faiblesse soit physique ou social.



mato sapa 31/08/2011 13:20



les gens sont conditionnées par leurs peurs et les projettent sur les autres, sur celui ou celle qui sort de la norme admise, c'est tellement plus simple de s'attaquer à quelqu'un qui n'a pas
forcément les moyens de se défendre. Tu prends cette personne qui vient de se faire éjecter, un coup de peigne, un coup de rasoir une costume cravate, et hop, il revient au "Merde Do" et là...
tapis rouge ! et je suis sûr qu'il peut se faire une rail de coke sur la table sans qu'on lui dise rien :))))


tendresse zetem



Damien 31/08/2011 12:00



Bonjour à tout le monde !


J'voudrais vraiment vous remercier pour tous vos commentaires. Je les garde, et ils m'aideront clairement pour la prochaine fois. Maintenant je crois que je vais rester sur l'idée de la lettre,
mais je pense que c'est quand même bon de savoir pour la prochaine fois qu'il n'avait pas le droit de virer sans raison valable. Donc un grand merci pour vous avis =)



Marine 31/08/2011 10:00



Bonjour Zara


L'autre soir j'ai regardé une émission a la télé,je crois "que sont ils devenus"j'ai été agréablement surprise,de vous y voir,je suis une admiratrice de votre beauté ,autant physique que moral,et
oui  je suis une femme,mais qui sais apprécier ce qui est beau et je n'ai pas honte de le dire.J'admire les bonnes causes ,pour lesquelles vous assister,aussi bien chez les humains,que chez
les animaux,d'ailleurs ou est la différence???Merci,merci pour tous ceux ,pour qui vous vous battez,moi aussi derniérement j'ai fais une bonne action ,en achetant un casse croute a un sans abrit
,putain qu'es ce que ca fait du bien,que d'apporter du bonheur a autrui.


Acceptez ce modeste bouquet de fleurs rare comme vous,et haute en couleurs,pétillante comme vous


Longue vie a votre blog



zara-ecolo 31/08/2011 10:25



Merci, merci du coeur Marine, votre commentaire me fait beaucoup de bien! Oui, faire du bien aux autre, égal faire du bien à soi même....quand on aura tous compris cela, le monde se portera bien
mieux!!



patrick dhersin 30/08/2011 22:53



il y à quelque année j ai moi meme eu une affaire de ce genre il avait un sdf qui demander un sandwish je lui et proposer de l inviter au mac do  et la le gérant ma répondu qui ne voulais
pas de cette personne sur sont site je lui et repondu que si il ne voulais pas de cette personne qu il appel la police pour nous faire sortir ,et je lui et dit que s allais porter plainte pour
racisme , il nous laisser tranquille de peur du scandale en nous offrant le cafe et en nous demandant de nous mettre au fond de la salle


 



zara-ecolo 31/08/2011 10:02



Et oui, ils ont peur, peur pour le nom de leur restaurant, peur de se sentir "salis", mais ne se rendent pas compte que si au lieu d'avoir peur, ils tendent la main, la vie le leur rendre si
bien!!!



michel divita 30/08/2011 21:31



petit rajout pour Daminien, quand tu auras pu accepter (puisque cela  s'est effectivement passé) la manière d'être du gérant du fast-food, tu peux tout à fait comme tu le proposes Esther,
lui écrire une lettre ou aller le voir et lui dire de quelle façon et pourquoi son comportement t'a choqué. bien à toi et merci d'avoir partagé cela ici avec nous.



i 31/08/2011 10:01



oui, ça l"aidera peut-être à comprendre et  à réagir autrement la prochaine fois....



Elle est de retour!

43af1b277efb7925333f247760011f39d3616cfb_600x600.jpg

 

Après quelques années d'absence volontaire, je me suis décidée de redonner Vie à mon ancien blog...mon espace personnel où je raconte ce que je veux sur mon amour pour les animaux, à deux ou à 4 pattes, la terre, la nourriture et que sais-je.

 

Bienvenu(e)s chez moi!

 

Esther/Zara

 

 

je suis comme l'eau

Je suis comme l'eau, making off

 

 

 

 

 

 

esthersdf---144-A

 

 

 

 

Zara Whites Large

 

 

 

 

Catégories