Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 08:09

Comme certains d'entre vous le savent probablement, je suis en plein écriture d'un livre...et j'y reponds aux questions que des personnes m'ont posées...j'avais envie de vous livrer ici, une de ces questions....bonne lecture!

 

Femme_Terre_.jpg


Mon Dieu que Si !!!


C’est quoi une femme ? C’est quoi le rôle distribué par la nature, à la femme ? D’enfanter. De porter, de donner la Vie. De nourrir, d’élever et de protéger ses enfants. De donner….La femme est une donneuse.

Une donneuse de Vie et d’amour. Une guérisseuse. Elle arrondit les angles, elle est dans la douceur, la compréhension, l’émotion.


La terre, que fait-elle ?

Elle donne. Elle donne la Vie.


Un être humain consiste exactement des mêmes composants que la terre…car il Vient de la terre….ce n’est pas la terre qui appartient aux humains, mais bien l’inverse.

Les humains sont les enfants de la terre….la terre est comme une femme qui donne naissance aux humains. Elle les nourrit….elle les donne à boire…elle les soutient, elle les réchauffe en son sein.

 

Bien sur, qu’il y a un lien entre la terre et les femmes, et c’est tellement évident que je suis surprise que pas tout le monde le voit. Car si tout le monde le comprenait, on cesserait bien vite de la maltraiter, car qui maltraiterait sa propre mère ?

Mais on voit bien la société….une société où les hommes sont mis en avant…où la femme, malgré tout, subit encore des discriminations. Où elle est bien souvent encore considérée comme un être inférieur. Dans beaucoup de cultures, elle est maltraitée et humiliée…et elle ne sert qu’à enfanter.

Et bien, c’est de la même façon dont on traite la terre…..On l’utilise pour enfanter…on l’utilise, mais on ne la remercie pas. On la dépouille de tout ce qui pourrait servir….on l’appauvrit, on l’humilie… on la pollue, on la déforme et on la prend pour de l’argent compté.

 

Mais ce qu’on oublie est que la femme, un beau jour, se révoltera. La femme peut décider de cesser d’enfanter…

 Et si la terre fait la même chose, c’est l’homme qui en subira les conséquences….la terre, elle, elle sera toujours là…dépouillée, probablement, mais elle saura se guérir avec le temps…..Elle guérira ses blessures, se remettra en forme, nettoiera sa respiration, ses eaux….elle sera heureuse, car respectée…

 

Quand les hommes commenceront par respecter…..respecter les autres comme soi-même (la bible dit bien, aimer les autres comme soi-même)….et ainsi respecter la terre et TOUS ses habitants, tout ce qui y vit…alors, chacun pourrait vraiment vivre le rôle qui lui est attribué…..

La terre sera notre mère, respectée et aimée, les femmes seront des mères, aimées et respectées, les hommes prendront soin de protéger, admirer et aimer leur terre mère, ainsi que leurs femmes.

Mais tout aussi qu’il y a un morceau de la terre en chacun de nous, tout autant il y a une partie de masculinité et de féminité en chacun de nous. Celles qui ont un corps de femme, dont je fais partie dans cette Vie….ont un côté masculin, plus ou moins développé. Je peux être douce, aimante, maternelle, émotionnelle…..mais j’essaie d’être en équilibre dans mon raisonnement. L’homme est plus dans le raisonnement, l’entreprendre, l’agir, le jeu….et sans homme à nos côtés, on a bien besoin de ces savoir là aussi.

 

Je sais faire plein de choses « d’homme » s’il le faut. Mais le fait d’avoir mon « homme » avec moi, me sécurise….je pense qu’au fond on est mieux à deux. On a besoin des deux. Chaque personne, a son rôle à jouer. Chaque animal, plante, bactérie, a son rôle à jouer…on appartient tous à ce grand corps, qu’est la terre….ensemble on est forts, ensemble on peut la rendre un paradis ou un enfer.

Si les cellules de nos corps travaillent en harmonie, travaillent ensemble, on est en bonne santé….mais si les cellules sont en désaccord, si les globules rouges décident de prendre plus de place que les blanches…on devient bien malades.

 

Pareil avec la terre…si nous nous ne donnons pas la main, et considérons nos différences comme une richesse au lieu d’une raison de discorde, la terre devient ce qu’elle est aujourd’hui…un grand corps malade….

Partager cet article

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article

commentaires

Nicolas 09/11/2011 00:21



Thierry,


 


Merci pour ton intervention face à cette Marie ; dans ce débat je t'ai trouvé très juste. :-) 


 



Nicolas 09/11/2011 00:21



Esther,


 


Ensemble ensemble ensemble… Tu vois qu'au fond de toi tu es communiste ! C'est indéniable. :-) Tu me fais penser à ce type qui mélange amoureusement ses flocons d'avoine, dans ce très joli film
suédois « Tillsammans ».


 


La terre et la femme, nourricières, que l'homme possède, qu'il ensemence pour qu'elles lui donnent de beaux fruits, de beaux enfants… Ce parallèle est le fil conducteur superbe bouquin que je te
recommande chaudement, « Récit des temps perdus » d'Aris Fakinos.



efbe 07/11/2011 13:29



je crois que la colère, la tendance à l'agressivité, c'est ce qu'il y a de plus faible et de plus beau en nous qui crie vengeance à force d'avoir pris des coups injustifiés. Cet Ego que l'on
tente de briser, faut-il vraiment le vaincre ?


Plutôt l'accepter et lui dire "je te vois, tu es beau et noble, lève toi vers la lumière, tu ne seras plus humiliés". car ceux qui veulent la revanche, Ce sont les humiliés. Combien de fois
a-t-on été humilié injustement au moment où nous étions les plus démunis ?


Vint alors l'Esprit, qui nous prit avec lui et nous porta un peu plus loin, à l'abri... je crois qu'il faut accepter en soi cette parabole pour guérir ; commencer à guérir de la violence.



Steph 07/11/2011 12:48



C'est Steph, encore.


J'ai relu ton billet attentivement et d'autres de tes écrits.


Belle lumière !


Je m'intéresse à ces sujets spirituels, en croisant personnellement les mystiques orientales avec la philosophie occidentale. 


Il y a une donnée qui, à mon humble avis, n'est pas à négliger.


Chez des auteurs comme Krishnamurti, Eckhart Tolle, Nisargadatta, Prajnanpad, Arnaud Desjardin, les philosophes André comte sponville et Clément Rosset, et d'autres encores, l'humain ne recherche
pas véritablement le bonheur. Non, il ne le recherche pas. En réalité, il recherche la satisfaction. Nuance. On connait tous des gens, on en a tous connu ou croisé, qui ONT LE GOUT de se mettre
en colère, en rage. Ils adorent ça. Plein de gens, en réalité, sont dans ce cas, à divers degrés. En observant bien, il y a dans la colère et la haine, sur le moment, quelque chose de l'ordre du
plaisir, on se rassasie de cette énergie car on a l'impression d'exister alors Intensément ! Les gens ont UN CERTAIN GOUT DE LA GUERRE, que ce soit à l'échelle domestique dans le dialogue simple,
le rapport amoureux, ou à l'échelle des conflits armés entre nations. Et bien sûr, les hommes, les mâles, sont les premiers jouisseurs de la colère !  mais  les  femmes aussi
peuvent jouir de la haine - une femme trompée et humiliée peut déchaîner l'enfer sur la tête de son conjoint - Et c'est là que l'on revient à ce problème d'égo. Si l'amour qui nait est dans
l'attachement possessif, alors son inverse, la haine, est née avec lui et elle est latente. Les grands sages et philosophes précités soulignent que seule une ACCEPTATION de sa colère et de sa
souffrance, une acceptation détachée - ton cher maître zen doit connaitre cela ah ah !- comme si l'on était un spectateur voyant du théâtre, peut réellement DISSOUDRE cette colère, régler le
problème du malheur humain.


Bien entendu, il existe plein de techniques de dévbellopement personnel et spirituel différentes de cela pouvant apporter des joies, mais d'après les sages, l'acceptation détachée des souffrances
intérieures est incontournable !


Et j'en viens aux femmes !!!  les hommes, conquérants, puissants, dans l'opposition, la volonté reine,  préfèrent le combat, donc s'attaquer à la souffrance par la force vive ! 
les femmes sont  peut-être plus aptes à travailler sur cette acceptation - qui automatiquement opère le PURGE dont tu parles.


Bien entendu, il y a des actions à faire pour sauvegarder la planète, mais, en résumé, tout ce qui sera fait avec crispation et domination ne pourra qu'accroître, à court ou long terme, les
problèmes.


Et n'oublions pas que la merveille du mâle, c'est de renvoyer la femme à elle-même,  la  faire  se  ressentir  elle-même, la mener au comble de sa féminité, comme l'est
son orgasme. L'homme révèle la femme et la femme révèle l'homme.  Quand à l'homosexualité, ou l'action homosexuelle, c'est le beau vertige de l'androgynat. 


Sur ton visage je lis une sorte d'androgynat. C'est très curieux, car sa finesse est pourtant toute féminine. 


Je ne suis pas un sage, ni un éveillé. Réfère-toi d'abord aux paroles des grands maîtres. Il y en a peu de véritables. PEU. Grands bouddhistes, taoistes, vedantistes. Mais de belles âmes, il y en
a sûrement beaucoup !!



efbe 07/11/2011 10:48



Les hommes sont désolants, mais... Depuis des dizaines d'années, ils sont utilisés pour tuer, ils ont vécu sans famille stable, ils ne savent même plus ce que c'est qu'être père, on leur vend
l'argent comme valeur unique, leur mère les ont élevés sans savoir ce que c'était qu'etre un homme...


Cette société humaine ne sait même plus s'éduquer.



riekl zhangsun 07/11/2011 10:45



nous sommes tous issus de la Terre... et qu'en faisons nous ? Quand on pille notre planète, on viole notre mère.



Steph 07/11/2011 00:49



Bonjour Zara. Je t'ai déjà écrit une fois, te disant notamment qu'il était magnifique de transformer ainsi le plomb du X en or. Tiens, je te donne la formule pour le titre du livre ou d'un de ses
chapitres, si toutefois ça t'intéresse : Le plomb du x en or. (demande à l'éditeur si ça le branche.)


Je t'ai vue chez Ardisson, l'autre soir. Ca fait de bien de retrouver ce sourire, cette lumière que n'a pas terni le porno.


 


La terre et les femmes ?


Faudrait-il alors que le ciel ait un rapport privilégié avec les hommes, avec le masculin?  ce qui se trouve au-dessus est spontanément associé à l'autorité, laquelle est culturellement
associée à l'homme et au père.  Dans cette logique, la  femme serait dans l'obéissance aux  commandements, la  terre  aussi  donc  serait  dans 
l'obéissance aux  commandements.  Certes,  lors de l'acte sexuel, l'homme féconde, l'impulsion  qui déclenche le processus de la gestation de l'enfant vient de lui, en quelque
sorte il donne "l'ordre" pour que la fécondation commence : il y a donc dans cette vision des choses, de l'organisation naturelle, un début de vérité. Mais à quitter le registre
judéo-chrétien  pour  aller par exemple voir du côté du taoisme, on découvrira que ce n'est pas parce que l'homme donne l'impulsion directrice qu'il est de fait "au-dessus" de la femme.
Non, chez les taoistes, comme l'exprime le symbole noir et blanc du yin et du yang, l'homme et la femme sont complémentaires, mais mieux que cela : l'existence de l'un dépend de l'existence de
l'autre ! Si l'un n'existait pas, l'autre n'existerait pas. Et c'est vrai, la science le dit, la Nature créant le corps de l'homme ne crée qu'une moitié ! le corps de la femme, complémentaire,
doit arriver si on veut que l'espèce humaine continue ! et vice-versa. L'homme  doit  son  existence  à  la  femme  et  la  femme  doit 
son  existence  à  l'homme.  Leurs  existences  sont  interdépendantes !  chaque homme  devrait  remercier  les  femmes  car 
c'est  grâce  à  elles,  à  leur  existence  corporelle, que  lui  a  un  corps  d'homme !  et  vice-versa !  alors
la  guerre  des sexes  est  absurde !  (sauf  pour  les  réconciliations  sur  l'oreiller,  là,  c'est  bon !  ah ah )


Voilà ce  qui  me  vient  comme  réflexion.  Ce  n'est  pas  tout  à  fait  dans  le  sujet  que  tu 
demandes  mais  ça  peut  s'y  rattacher.  Il  me  viendra  peut-être  d'autres  idées  plus  tard.


Une  autre  idée :  les  stoïciens  de  la  Rome  antique,  comme  Marc aurèle,  considérait,  pour  dire  vite, 
Dieu  comme  La  Nature  Universelle.  Lis  si  tu  peux  les  "Pensées  pour  moi-même" de Marc-aurèle, c'est très 
accéssible  et  compréhensible  par  tous,  avec  une  certaine  poèsie.  Reste  à  savoir  si  en  grec  ancien - 
langue  dans  laquelle a  été  écrit  ce  bouquin-  l'expression "La  Nature  Universelle"  est  bien  de  genre féminin. Je 
crois  que  oui  mais c'est  à  vérifier. 


 


Regarde  aussi  du  côté  de  la  culture  druidique.  Et  aussi  du  côté  du  mythe  romain  de  Cybèle, 
la  déesse  de  la  terre  et  de  la  moisson.


Je te dis les idées qui me viennent spontanément. (il est tard !)


A plus  tard  peut-être.


 


 


 



Christophe de Socoa 05/11/2011 15:09



L'esprit n'a pas de sexe. Si nous envisageons d'atteindre l'Eveil un jour, essayons de penser dorénavant de façon asexuée !


 



zara-ecolo 06/11/2011 12:16



je suis d'accord...mais nos corps terrestre ont une sexe, même si ce n'est que temporairement...



Thierry Hély 04/11/2011 20:21



Bonjour Esther,


 


Voici un débat sur un sujet qui t'est cher !


 


http://www.youtube.com/watch?v=WmOebuiiSuI


 


Bien amicalement et à bientôt


 


Thierry Hély


 



zara-ecolo 06/11/2011 18:12



oui mon Thierry, tu t'en doutes que je l'ai déjà vu et admiré! nous agissons et agisserons jusqu'à ce que cette souffrance inadmissible cessera!!!



Fantine 04/11/2011 19:02



Pour la nécessité de respecter les femmes, les mères, et la Terre, 100 fois ok! Mais pourquoi établir une comparaison entre la femme et la terre, et non pas entre la MERE et la terre? C'est
encore une fois, justement, réduire les femmes et la féminité à leur utérus et à leur lait... Bref, les cantonner à la maternité... Qui est une potentialité de la femme, mais ne fonde pas
son identité!


Et surtout, je voudrais savoir au nom de quoi les qualités de douceur, de compréhension, etc., devraient être considérées comme "féminines"... On sait tous qu'il existe des hommes qui ne sont que
douceur, amour et réceptivité. Leur part de féminité dominerait-elle leur part de masculinité?... Je ne pense pas. Les hommes de cette espèce que j'ai pu rencontrer m'ont paru plus "hommes"
que tout autre. Alors qu'est-ce qui vous fait dire que ces attributs sont "féminins"? Et plus encore, que le goût de l'action, de la conquête ou l'aptitude à raisonner seraient des
aptitudes masculines? Ne voyez-vous pas que c'est seulement la société, la culture qui en décide ainsi? Quel sens ça a de dire : "on a tous une part de féminin et de masculin en soi"? Autant
dire on a tous, en proportions différentes, des qualités de douceur, de tendresse, et d'engagement, d'action! Non?


Je suis particulièrement surprise par l'idée que le raisonnement appartiendrait plutôt au pôle masculin. C'est terriblement misogyne, c'est l'une des principales attaques lancées contre les
femmes depuis des siècles, visant à les exclure des sphères politiques, intellectuelles, bref des postes à responsabilité...


Et puis, s'il est bon d'être à deux, c'est parce que l'être humain est un animal social qui a besoin de tendresse, de contact, de solidarité... Nous n'avons pas spécifiquement besoin que notre
partenaire soit de l'autre sexe. Et dans l'absolu, nous avons seulement besoin de vivre dans l'amour et le partage, pas de vivre en couple ;) Je suis célibataire et très satisfaite de cet état.
Mais c'est plus personnel.


Je suis toujours étonnée de ce genre de discours parce que j'ai l'impression que les femmes et les hommes qui le prononcent croient sincèrement, en le défendant, sortir du discours
traditionnel de nos sociétés inégalitaires, alors qu'elles ne font que se le réapproprier en le modelant en fonction de leurs sentiments progressistes.  Aprenons à respecter les femmes, oui,
à vivre tout simplement dans le respect mutuel, et à libérer chaque sexe des préjugés qui l'emprisonnent... Mais ne prenons pas les vestiges d'un passé d'injustice et de violence pour fondations
de ce nouvel ordre...


Voilà, j'avais besoin de le dire.



zara-ecolo 05/11/2011 12:03



hihi, et tu as bien fait! cela me fait réflechir..car je suis une des premières à apprecier les qualités humaines dans les femmes et les hommes, car on est humain avant tout et on a tous deux des
cotes femmes, homme...Humain quoi. Je maintiens l'article tel quel, car je l'ai écrit avec mon coeur et tout la douceur qui en sorte, mais tu as raison de souligner qu'on n'est pas que des
ventres! O n'est pas que des uterus, mais j'aime quand même cete aspect de reconnaissance envers le don de la vie...sparmatozoide ou ovule... merci Fantine, c'est très vrai ce que tu dis!!



Elle est de retour!

43af1b277efb7925333f247760011f39d3616cfb_600x600.jpg

 

Après quelques années d'absence volontaire, je me suis décidée de redonner Vie à mon ancien blog...mon espace personnel où je raconte ce que je veux sur mon amour pour les animaux, à deux ou à 4 pattes, la terre, la nourriture et que sais-je.

 

Bienvenu(e)s chez moi!

 

Esther/Zara

 

 

je suis comme l'eau

Je suis comme l'eau, making off

 

 

 

 

 

 

esthersdf---144-A

 

 

 

 

Zara Whites Large

 

 

 

 

Catégories