Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 16:07

 

Comprendre l’amour terrestre………..

 

http://4.bp.blogspot.com/_V-_cp0JX4T0/SifWPDS-TxI/AAAAAAAAAkI/U0w44cuy14Y/s400/l%27%C3%A2me+de+l%27homme+1.jpg

Et ce n’est que depuis peu que je comprends cela. J’ai toujours eu cette tristesse profondément ancrée en moi…même quand je suis heureuse, joyeuse, cette tristesse est toujours présente.

 


Il y a un ami Hollandais, qui m’a sorti cette phase il n’y a pas si longtemps : «  tu ne comprends pas l’amour terrestre, et c’est pour ça que tu as si souvent mal ».

C’est bizarre comme certaines petites phrases peuvent d’un coup t’ouvrir les yeux !

Oui, c’est ça ! Je suis profondément déçue de l’amour, du moins, de la façon dont on interprète le mot « amour ici-bas.

 


On s’aime, mais pour des raisons bien particulières.


J’ai voulu quitter un de mes ex’, car il buvait énormément. Cela ne voulait pas dire que je ne l’aimais plus parce qu’il faisait quelque chose que je n’aimais pas…mais cela voulait dire, que je l’aimais tellement, que je comprenais qu’il voulait boire et que j’acceptais qu’il faisait ce qu’il voulait, si cela lui rendait heureux… ; seulement, comme c’est difficile pour moi de rester avec quelqu’un qui boit, je préférais lui laisser sa liberté de boire…..

 


Quand j’avais décidé de rester seule et d’avoir quelques relations libres de temps en temps, c’était parce que l’amour terrestre me déçoit….mais j’ai encore besoin de chaleur humaine et faire l’amour toute seule, peut être bon parfois, mais ce n’est pas pareil….et j'ai vu que même cette pensée a changé...je ne veux que vivre encore une expérience humaine, si cela marche, ce sera magnifique, sinon, je resterais avec moi-même....

 

http://musika.art.pagesperso-orange.fr/Galerie%20Pastels/slides/001%20L%27%C3%A2me%20soeur.jpg

 


J’avais bien compris que qui que ce soit que je voulais aimer, la personne ne saurait me donner l’amour véritable en retour…on me demanderait de changer ceci ou cela, on m’aimerait pour ma beauté, ou pour le fait que je sois connue, ou pour d’autres raisons…mais une fois que je ne ressemble plus à l’image qu’on avait de moi, » l’amour » changerait en haine ou en demandes incessantes de changement. On ne m’aimerait pas pour mon âme.


Par conséquent, c’était à moi de m’aimer pour moi….et aux autres, de me donner quelques bons moments et basta !

 

Puis, j’ai compris l’amour humain…beh, j’essaie….

 


 « Oui », l’amour âmique existe aussi ici sur terre. Même si parfois, on a encore des tendances « humaines » et que l’égo de ce corps dense, monte et qu’il y a ces petites envies de changement de l’autre.


Mais celà m’a appris à parler, à communiquer, et on grandit ….parfois ça fait mal, car pour essayer de contrôler cet ego, on passe par des moments douloureux….mais c’est une douleur pour un bien. Il y a cette compréhension, du moins, je le pense, que je n’aime pas pour le sexe, ni pour l’argent, ni pour une quelconque position dans la société, ni pour la beauté physique….j’aime, parce que l’autre est une partie de moi. J’aime, parce que cela me fait grandir. J’aime parce que, il n’y a pas de raison…on ne peut raisonner l’amour….et si on ne peut pas le raisonner, c’est parce que c’est le vrai amour.

 


On souffre de voir le monde tel qu’il est, et pour changer le monde, faut d’abord changer soi-même.

Je m’aime, je m’aime avec ou sans maquillage (personne ne m’a jamais dit que j’étais belle sans maquillage, sans mon masque de « star »jusqu’à très récemment !!). Je m’aime pour mes qualités, je m’aime tout le temps…

 

 L’amour terrestre, n’est pas de l’amour, c’est intéressé. C’est aussi pour cette raison, que c’est un mot qui fait peur, qui fait rigoler.

 

 

Surtout en n’en parle pas dans la politique, l’amour et la politique, cela ne va pas ensemble.

 

Mais pardi, si on ne sait pas aimer autrui, comment peut-on les gouverner alors ? Comment peut-on agir pour leurs intérêts ?  Dès lors que l’on parle d’amour, les gens te prennent pour une illuminée…sectaire…. L’amour fait peur. Bien sûr que l’amour fait peur,  car l’amour tel qu’on le conçoit est tout autre que de l’amour. C’est de la possessivité, de l’égoïsme, proche de la haine.


Et cette tristesse que j’ai par conséquent toujours ressentie, vient de là. La déception….voir que les gens ne m’aiment pas pour moi. Que l’amour change vite en haine. Qu’on essaie de me changer, de me transformer à leur image.

 

Maintenant, je vis un amour, que j’espère devenir un âmour….j’ai décidé de vivre un âmour, au-delà de l’apparence, j’essaie d’accepter l’autre tel qu’il est,  de ne regarder que l’âme, de Le reconnaitre à travers cette personne… de ne rien attendre en retour, de comprendre que l’autre essaie de son mieux de m’aimer comme je l’aime….de patienter et de rester ouverte. De savoir que je sais m’aimer, à défaut m’aide beaucoup.

 

Dans ce monde, on n’aime pas, on veut quelque chose ! De la sécurité, du confort ou du plaisir.


Dieu aime inconditionnellement…c’est dit dans toutes les religions….


Aimez-les autres, comme vous vous aimez…Car savons-nous seulement nous aimer nous-mêmes ?

 


Autre phrase bien connue, mais hélas, rarement appliquée !       

Partager cet article

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article

commentaires

aurelien 29/03/2012 19:00


Salut esther,


 


je dirai que j'ai connu beaucoup d'experience tres penibles.Quand j'etais au college, je devais avoir treize ans, je n'etais pas tres doué car il regnait un esprit de competition et je ne me
sentais pas a l'aise dans celle ci. Personne ne me parlait et je n'avais pas d'amis, je restai seul dans la cour et j'ai fini par faire une tentative de suicide en m'ouvrant les veines car
l'exclusion et le rejet incomprehensible des autres a cet age la m'etait trop penible. J'etais plein de bonne volonte et gentil avec tout le monde mais visiblement le retour n'etait pas la.Le
pire pour moi a ete la remise des bulletins en fin de trimestre ou meme les profs se moquaient de moi en me disant que j'etais bete et que je n'irais pas loin dans les etudes.Ils me voyient en
souffrance mais prenaient parti pour les autres eleves qui se moquaient de moi et me releguaient au fond de la classe, seul et isole.J'ai quitté cette ecole et j'ai non seulement eu mon bac avec
mention mais j'ai aussi fait des etudes superieures.Je crois que cette periode tres dure m'a aide a comprendre la souffrance injuste que ressentent certaines personnes qui peuvent etre plus
faibles a un moment donné de leur vie. Je ne supporte plus que l'on s'attaque ou que l'on isole sciemment des personnes ou meme des animaux d'une maniere ou d'une autre. Cette mechancete du passé
que j'ai connu est devenu une force pour moi ce jour.


Je suis reste sensible, tres sensible, mais je n'en ai plus honte, la sensibilite est un beau cadeau qui nous permet de mieux aprehender et comprendre le monde.


Alors evidemment la sensibilite peut se retourner contre nous de par les deceptions en tous genres que l'on peut connaitre dans sa vie( injustices de toutes sortes, trahsions amicales ou
professionnelles, deceptions amoureuses etc...), mais j'ai fini par m'accepter tel que je suis, je l'assume et suis heureux de l'etre.Je ne changerai jamais pour essayer d'etre ce que je ne suis
pas.


Gros bisous esther

ucem 16/03/2012 22:17


Je le sais, et toi ? Bisous

zara-ecolo 17/03/2012 19:44



oui mon ange, je le sais...tu Es amour et tu le rayonnes!!



ucem 03/03/2012 21:29


Parfois, je songe que l'amour n'est plus dès qu'on ouvre la bouche, dès qu'on veut aligner des mots. Aimer, c'est la présence. Quand on parle, une part de nous est occupée à autre chose qu'à être
là (je partage avec toi ce qui me vient spontannément).

zara-ecolo 10/03/2012 17:15



c'est tellement vrai et touchant ce que tu dis ma tite fée d'amour!! je t'aime tu sais?



Nobody 01/03/2012 00:50


Ah ben désolé, finalement il est arrivé le premier commentaire... J'pouvais pas savoir qu'il arriverait avec du retard ^^'

zara-ecolo 01/03/2012 13:41



ah? je vais voir ça...



Nobody 01/03/2012 00:49


Ben zut, je venais d'écrire un commentaire et il est pas passé... Je le recommence.


J'ai lu ton article au moment où tu l'as publié, il m'avait vraiment touché à l'époque, et je ne pouvais pas ne pas écrire un commentaire.


Je pense que ce que tu appelles "amour terrestre", je l'appelle "passion". Et j'ai souvent confondu l'amour et la passion. Au final, même si je l'ai dit plus d'une fois, je suis certain de
n'avoir vraiment aimé qu'une seule fois. Et à l'époque, je ne l'ai pas reconnu. Le reste, c'était de la passion qui s'est terminée dans la douleur. Mais curieusement, et je ne m'en suis rendu
compte que maintenant, celle que j'ai vraiment aimée, je n'en garde aucune rancoeur, et aucun mauvais souvenir. Je n'ai aucun regret, et pourtant je donnerais tout pour la retrouver, si c'était
pour la rendre heureuse. Je pense que c'est ça la différence entre la passion et l'amour. Quand j'ai été pris par la passion, je voulais être la raison de vivre de l'autre, et que l'on soit tout
ensemble. Mais l'amour est différent. Pour celle que j'aime toujours - et cela fait deux ans que je ne suis plus avec et que je ne la cotoie plus - je préfère qu'elle soit heureuse avec quelqu'un
d'autre plutôt que de ne pas l'être avec moi. En tout cas, je sais qu'on peut aimer inconditionnellement sur terre, que parfois ce n'est pas intéressé. J'espère pouvoir revivre ça un jour.


Enfin, quand tu dis qu'on ne peut pas bien gouverner sans aimer, je ne suis pas tout à fait d'accord. Je pense que quand on aime, on ne veut pas gouverner. On n'a pas besoin de vouloir diriger
les autres. On veut plutôt les aider à s'accomplir. C'est pour ça que je pense qu'un jour, on n'aura plus de gouvernants ; les lois existeront toujours, mais chacun pourra les créer, chacun
pourra dire s'il est d'accord ou non avec ces lois, au lieu de les faire voter par d'autres gens. Cela dit, je suis quand même d'accord. Quand tous comprendront la différence entre la passion qui
est si proche de la haine et l'amour qui en est l'exact opposé, les décisions seront bien meilleures. J'espère qu'un jour je vivrai dans ce monde là.

zara-ecolo 01/03/2012 13:46



Je pense que quand on aime, on ne veut pas gouverner.


 


 


j'adooooooore! oui, c'est bin cela!!!! waouh, avec une simple phrase tu as TOUT résumé et dit!!


 


Oui, l'amour existe, et puis la passion existe, mais l'âmour est different...c'est très difficile à exprimer avec des mots, mais je vais retenter bientot, car je le vis...et ce n'est pas humain.
ON aime aussi sa maman, et ce n'est pas de la passion, hein? mdrrr!


 


On, aime de differentes façons, même ça bouge, est en mouvement et changeante, et tant que c'est changeant, c'est humain, car vécue par le mental...


 


Et je peux te dire que jamais j'ai été aussi stable et aussi remplie d'Amour...


 


bises mon très tendre ami, et merci!!!!



Nobody 01/03/2012 00:23


Ca fait un moment que je voulais commenter cet article... Ben maintenant ça sera fait.


Je pense que ce que tu appelles "amour terrestre", je l'appelle "passion", et j'ai souvent confondu l'amour et la passion. Je pense que la grande différence entre les deux, c'est que quand on
aime, on a envie de construire ensemble, alors que la passion, même si elle est agréable, dévore. Elle reste superficielle. Au final, je me suis rendu compte récemment que je n'ai aimé vraiment
qu'une seule fois, le reste n'était que de l'illusion. Ce qui est assez amusant aussi, c'est que l'amour reste, même après deux ans, et je pense que ça sera le cas pendant encore un bon moment.
Et c'est là qu'on reconnait vraiment l'amour. C'est pas destructeur. La passion demande le changement. La passion amène à la haine, mais pas l'amour. L'amour, c'est inconditionnel. Et c'est bien
plus qu'une idée.


Dans ce monde, l'amour existe. Une fois qu'on s'aime soi-même, on peut vouloir le bonheur de l'autre, et uniquement ça. Je le sais parce que je l'ai vécu, même si à l'époque je ne l'ai pas
reconnu.


Juste un dernier truc, tu dis "Mais pardi, si on ne sait pas aimer autrui, comment peut-on les gouverner alors?". Je pense que tu as parfaitement mis le doigt sur le problème. Quand on aime, on
n'a pas envie de gouverner ou de diriger. Je pense qu'un jour, on ne sera plus gouvernés. Les lois seront toujours nécessaires, mais directement faites et votées par les citoyens. Enfin,
j'espère. Et j'espère aussi que je serai là pour voir ça =)

witney18 23/02/2012 14:52


il parait qu'on est ici bas pour apprendre à aimer, c'est toute une vie peut être, on vient avec une blessure d'amour, personne ne peut la guérir  pour nous, sans doute,  ton article
est touchant, bisous

STEPH 22/02/2012 22:40


C'est re-Steph.


Merci pour ta gentillesse ! on perçoit réellement ton coeur, il transperce le brouillard virtuel et touche directement celui des internautes. Merci aussi pour ces impressionnantes précisions sur
ton état d'être !  Je voulais t'en parler la dernière fois mais j'ai oublié : Si  ça  te dit de discuter par mails interposés, lâche-toi, je présume que tu peux trouver le mien sur
ce blog. Au cas où tu aurais besoin de cette précision et  je le comprendrais,  ce n'est pas le "mâle courant après Zara White" qui parle ; de toutes façons je vis à Lille et je n'ai
pas assez de fric pour venir te voir, ah ah !...et de plus, je n'ai plus internet dans le but de faire quelques économies ! je lis mes mails et visite les sites dont celui-là dans ma famille ou
chez des proches - mais dans la solitude, bien sûr - donc si nous faisons cela je ne te répondrai qu'au paisible rythme d'une fois par semaine. Si ce n'est pas ta politique de nouer des contacts
un rien plus étroits, il n'y a pas le moindre problème, nous continuerons à parler ici, à l'occasion, ça me va à merveille. Si néanmoins ça t'intéresse, tu peux directement m'envoyer un couriel
sans répondre ici, peut-être est-ce plus judicieux. So, as you wish.


Moi qui suis écrivain, ta façon d'écrire me plait, car comme nombre d'étrangers relativement bi-lingues, tu façonnes avec la langue autant de subtiles maladresses que de belles trouvailles très
parlantes et inspirantes...


Bises.

STEPH 22/02/2012 20:32


C'est  Steph.


Beau texte sincère et pas mal écrit !


Voilà le grand ressort des bonheurs et des drames humains: l'amour et le désir de l'autre. La grande littérature, de l'antiquité jusqu'à nos jours en passant par Shakespeare, s'est nourrie de
l'amour humain pour créer ses meilleures tragédies, comédies, poésies sublimes.


Souvent, ceux et celles qui n'ont pas assez reçu d'amour, ou de reconnaissance de leur être avec amour sur cette terre, réorientent leurs pensées et leurs espérances vers les au-delàs, les fans
du new age sont bien souvent des grands déçus de l'âge actuel où pour eux l'amour n'existe pas assez, voire manque cruellement. Il y  a  aussi  ceux et celles qui ne sont pas
directement, de nature, portés à la mystique et qui peuvent rechercher cet amour manquant d'abord dans le sexe à profusion et ses immenses sensations qui ressemblent tant au paradis
trouvé...pendant un bref temps. Une dernière catégorie, comme moi, contourne la réalité en écrivant, faisant de l'art, en rêvant.  J'aime m'en référer à Eckhart Tolle qui souligne plusieurs
fois que notre Etre profond est Complet, déjà, qu'il n'a pas besoin de se compléter ou de "s'ajouter" quelque chose. C'est la partie incarnée personnelle qui a besoin de plus, d'un autre. Mais
bien entendu, elle insiste, et il n'y a rien de mal à céder à son insistance et de rechercher quelqu'un.  Moi qui ai une amante qui me comble physiquement je n'ai pourtant pas "d'aimée"
réellement, ce beau sentiment n'est pas là, je recherche donc aussi, mais je sais que c'est secondaire, que ce n'est pas si crucial de trouver. Le moment présent prime. Toujours. Toujours ! Ces
paroles de mâitres comme Eckhart Tolle sont des perles.

ah 22/02/2012 21:49



ah oui, Eckhart m'a beaucoup apporté aussi...et j'ai fini par trouver encore mieux! comme une ligne directe, disons..lol! Les shots qu'on prend dans l'amour humain, est en mouvement, magnifique,
mais restrictif et passant. beau néanmoins. mais rien face à l'Amour que je vis, le son irresistible que j'entends...cela n'a plus rien de non-duel, et plus rien d'humain. Je vis dans ce monde
mais je ne suis plus de ce monde, et cela nous donne une liberté extraordinaire. comme d'être invulnérable. la douleur existe...mais nous n'en souffrons plus. les gens viennent et s'en
vont...mais cela aussi ne nous rtouche plus....c'est juste un petit plus....car on est déjà heureux à la base...tout le reste, même les pv's et portes fermées, deviennent des cadeaux...c'est
fascinant!


 


 


Quel bonheur!


Gratuit ce qui plus est....


 


waouh!!


 


Bises Steph et merci, comme toujours!!! ce n'est plus un cerise sur le gateau,mais la chantilly en plus, de te lire!!!



darklinux 22/02/2012 19:02


Je commence à ètre " blasé " ...tu me diras je suis deja à 50 % une créature virtuel , donc je me detache de facto du monde matériel , j ' ai étez possésif ( raisonablement ) , mais depuis dix
ans je m ' en fiche ; la femme de mes rèves je la connais , enfon nous nous connaissons parfaitement ; mais bien que je veuille faire des choses avec , ma conscience dit non , car perdre cette
femme serais clairement le pire pour moi ; ont en parle librement entre nous , mais cette fusion ne nous pose aucun soucis ; mais la vie est d ' un compliqué et je suis très heureux de connaitre
une Femme comme toi

zara-ecolo 22/02/2012 21:53



et moi je suis honorée d'avoir un ami comme toi...virtuel ou pas, peu importe...à la base tout est virtuel en tous cas...l'amitié et l'amour sont vrais et sans besoin de présence physique!



Elle est de retour!

43af1b277efb7925333f247760011f39d3616cfb_600x600.jpg

 

Après quelques années d'absence volontaire, je me suis décidée de redonner Vie à mon ancien blog...mon espace personnel où je raconte ce que je veux sur mon amour pour les animaux, à deux ou à 4 pattes, la terre, la nourriture et que sais-je.

 

Bienvenu(e)s chez moi!

 

Esther/Zara

 

 

je suis comme l'eau

Je suis comme l'eau, making off

 

 

 

 

 

 

esthersdf---144-A

 

 

 

 

Zara Whites Large

 

 

 

 

Catégories