Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 12:36
une jeunesse armée

Dès ma venue au monde...ou même avant...je ressentais une absence de quelque chose de vitale...je ne saurai vous dire ce que c'était cette chose, mais elle n'était pas là. Le grand froid, le vide, un manque à en crever le coeur.

J'étais accueilli dans l'indifférence totale; ma maman n'a pas survécu ma mise au monde et mon papa ne savait pas quoi faire avec ce bébé, cette chose qui criait et pleurait.

Pendant quelques mois, une femme du village m'a donné son sein, m'a nourri, sans plus. Mon papa s'en est allé chercher une autre femme et s'est marié. Mais cette femme, me repoussait...je voyais bien la différence de traitement que je recevais d'elle et de mon papa et celui qu'ils donnaient à leurs nouveaux enfants... je me sentais seul, j'avais faim. Il m'arrivait de trouver un peu de chaleur et de nourriture chez les chiens qui vivaient dans le village. Plus que je grandissais, plus que je m'éloignais de la maison, dans l'indifférence totale de ma "famille".

Et ainsi un jour je rencontrai un autre garçon, pas plus âgé que moi, qui m'emmenait dans un groupe...et me présenta au leader, qui m'a donné de quoi manger et m'a dit que je pouvais rester. Tant qu'à faire. Au moins je sortais de cette solitude, ce vide. On m'a appris à tirer avec un arme...on rigolait, on avait de quoi manger. J'ai commencé aussi à consommer du brown brown, une sorte de mélangé de cocaine et de la poudra à armes à feu..et le monde était plus supportable.

On m'a initié au meurtre. C'était assez abstraite comme notion.. le monde me semblait si différent de quand j'étais plus petit. Ici, plus que je tuais, plus que j'étais fort. Les grands rigolaient quand je tirais bien. C'est fascinant la couleur du liquide qui sort des personnages sur lesquels je tirais. Le monde était assez noir et blanc, mais je me souviens toujours de cette couleur rouge vive...comme si cela sortait du décor.

Mes camarades aussi parfois se faisaient tirer dessus.. et ils avaient cette même couleur de liquide qui me fascinait. J'avais toujours ce froid en moi, mais je n'étais plus seul. J'étais admiré, estimé, fort! J'étais quelqu'un! Il y a eu des petits instants, que des sensations me brûlaient dans mon coeur, dans mes pensées, c'était désagréable, comme un sentiment que quelque chose manquait. Mais cette sensation était vite oublié, rendue au néant avec le brown brown. Ou sinon un peu de colle, ça le fait aussi, ça, faute de plus.

L’insensibilité est protectrice, comme une maman. Enfin, c'est que je pensais, je n'ai pas connu de maman, donc je ne peux pas comparer. Mais je m'imagine qu'une maman te protège contre ce qui peut blesser. Et ces sensations me blessaient.

Puis un jour, il ne restait plus grande monde dans ma groupe. Pour une raison qui m'échappait, on ne tuait plus. Les grands s'en sont allés, et je suis resté dans la rue avec quelques autres de mon âge. Il y avait aussi Suna, un peu plus jeune que moi, qui couchait avec les grands. Elle avait l'air mal en point. Il n'y avait plus de brown brown, et ces sensations ont commencé à faire surface. J'étais mal, mais loin de moi de l'avouer, car j'étais un homme fort! Je te tue avant que tu puisses me toucher!

Plus de maman protectrice, plus de colle ou autre chose...au fond de moi, mais bien au fond, j'avais des douleurs, des fortes douleurs, mais je ne savais pas quoi faire avec. Le monde a commencé à prendre des formes, des couleurs, plus aiguisées. Et ça coupait mon coeur. Quelque chose en moi avait, comme un monstre, besoin de crier cette douleur, mais je ne savais pas d'où elle venait.

Puis est venue une groupe de personnes, des grands eux aussi...je me suis bien méfié d'eux au départ. Mais ils revenaient et nous donnaient à manger...ils nous parlaient aussi. Plein de questions ils avaient, et cela faisait bizarre, car le monstre à l'intérieur de moi, voulait sortir, et je savais que si je le laissais, j'allais avoir mal. Mais leurs questions et leur intérêt en moi, me faisaient du bien en même temps.

Je pense qu'il est temps pour moi, de laisser le monstre sortir, même si ça fait mal, je pense que ces grands vont pouvoir m'aider à remplir ce vide en moi, m'apprendre comment vivre dans ce monde rempli de couleurs.

Parfois dans la vie, ai-je appris, faut faire confiance pour grandir. Parfois faut savoir accepter la main tendue. Parfois faut passer par les douleurs qu'on s'est cachées, pour apprendre à trouver sa propre identité, que je croyais perdue à tout jamais. Je sais être quelqu'un sans arme, sans drogue, je sais ce que cela fait de vivre sans chaleur, sans âmour, et cela me donne le courage d'aider d'autres enfants comme je l'étais jadis.

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 05:44
Je suis comme l'eau

J’ai cherché un moyen pour expliquer ce que j’ai, ce que je vis, comment m’apprivoiser, m’accepter en tant que telle...comment m’aimer si je ne trouve pas de fil conducteur, de qui je suis, en dessous de tous ces miasmes que mon mental (et mon physique) me fait vivre, expérimenter ma vie. Je vois bien que je réagis différemment, je l’ai toujours su, mais jamais comprise.La bi polarité est complexe...

Et puis…j’ai compris, que dans chaque état, je suis fondamentalement la même…mais juste dans des formes différentes…

Tout comme l’eau…

L’eau parfois coule comme un doux ruisseau, calme et paisible…quand je me sens en équilibre, calme dans ma tête, bon sommeil, une sorte de douceur de vivre…quelques petites vagues à l’âme, mais régulières et stables.

L’eau, avec l’arrivée du feu, de la chaleur, se transforme en vapeur…cela commence par des petites bulles à la surface…tout comme dans mon mental…une soudaine soif…insatiable, une envie d’apprendre à fond, un sujet, un hobby, un intérêt quelconque…je m’y lance à fond…le feu brûle, et je ne vois pas pourquoi d’autres que moi, ne voient pas comment ces sujets sont passionnants, importants, pourquoi on ne s’y intéresse pas autant que moi ? Les émotions sont vives, profondes…le bonheur crie en moi, comme une bulle d’énergie au fond de mon corps, plus besoin de tant de sommeil, je parle plus vite, ne m’arrête plus, soif, soif !! Je me lance à fond dans , par exemple, l’écologie, les manifestations, l’écriture, la couture, la lecture de sujets qui me fascinent, parfois 4 livres en même temps… quelle énergie, quelle puissance, quelle intelligence…

Mais l’eau, tout comme moi, peut se figer…comme de la glace… je deviens plus lente…le corps et le mental, épuisés par ces excès d’émotions et de fascination, perd de son énergie, moins d’émotions, plus de lenteur dans mes réflexions…une vide s’installe…l’eau (moi) petit à petit, se cristallise…la tristesse de cette impuissance face à cette perte du soi…cette perte de contrôle, perte de joie de vivre, se fige petit à petit, jusqu’à, comme heureusement dans de rares cas, se figer autant qu’aucune émotion ne semble plus exister…. Je dors…comme l’eau en attendant le printemps, un peu de chaleur qui ravive la flamme de la passion, du désir de vivre…le ruissellement de l’eau paisible me manque tellement…

Mais, tout comme l’eau, maintenant j’ai compris que c’est cyclique, et que, dans n’importe quel forme je me trouve, au fond, je suis toujours de l’eau…je suis toujours moi…

Je dois apprendre à nager sur mes vagues…je dois apprivoiser mes profondeurs, et calmer le vent, pour que je reste à la surface de moi-même…et parfois, avec une sauvage douceur, mais contrôlée, me laisser monter dans les nuages, comme de la vapeur, mais en me souvenant, que je suis…comme l’eau !

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 14:04

Je suis à l’arrêt du feu rouge...pas grande chose à voir, juste des voitures et des panneaux publicitaires...parmi eux, un numéro pour des enfants abusés...je me demande combien osent vraiment appeler...et parfois ils sont trop petits, ils ne peuvent donner une voix à leurs douleurs...

Je tourne ma tête vers ma droite et là, je te vois...te sentant seule parmi tes camarades...toi, qui me regarde en retour, toi sans possibilité de donner voix à ta douleur. Toi, séparée de ta maman. C'est pas un voyage d'école où vous allez, ça se voit toute de suite..

Et puis, cette douce larme qui descend le long de tes joues...cette larme qui brule dans mon mental...je me vois dedans pendant qu'elle glisse...cette larme, peut etre la seule façon que tu as pour exprimer ta souffrance....

Et moi, pendant que le feu tourne au vert...j'ai une larme qui coule le long de mes joues.....

la larme dans ton oeil
Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 13:26
ad block plus

Juste un petit message pour vous prévenir que toutes ces pubs que vous voyez, ne viennent pas de moi et je ne suis pas d'accord avec le contenant de la plupart. Pour avoir la paix, installez ABP sur firefox et vous en serez débarrassé.

AD BLOCK PLUS se trouve dans les extensions de firefox, gratuit et génial!!

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 10:18
la position du squat aux toilettes

Dans notre culture de l'ouest, on a pour habitude de s'assoir sur les toilettes pour nos "commissions".

Dans l’Asie, on squatte déjà tout naturellement par terre, manque de chaise et c'est la aussi devenu une habitude que l'on utilise aussi pour aller faire popo.

Maintenant, nous, en nous assoyant sur le trône, on comprime une partie de notre intestin, le rendant ainsi plus difficile de déféquer....résultat beaucoup de constipations, hémorroïdes etc..

Dans notre culture de l'ouest, on a pour habitude de s'assoir sur les toilettes pour nos "commissions".

Dans l’Asie, on squatte déjà tout naturellement par terre, manque de chaise et c'est la aussi devenu une habitude que l'on utilise aussi pour aller faire popo.

la position du squat aux toilettes

Maintenant, nous, en nous assoyant sur le trône, on comprime une partie de notre intestin, le rendant ainsi plus difficile de déféquer....résultat beaucoup de constipations, hémorroïdes etc.

Donc on a inventé pour nous la squatty poo, qu'on pose autour du bas des toilettes et on n'a qu'à mettre ses pieds dessus....

la position du squat aux toilettes

moi je suis assez tentée de l'essayer, faut il encore que je trouve ces appuis....vous l'avez dejà essayé en position squat?

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 10:58

mer-vagues-emeraudes.jpg

 

 

je glisse entre les membres de ma famille, mes potes, mes proches....c'est presque comme une danse...fluide, émouvant.

 

Parfois nos corps se touchent, imperceptiblement, nous nous touchons en nous disant combien on est contents de pouvoir voyager ensemble.


La lumière du jour penètre le lieux où on est, nous la suivons, affamés de la chaleur...

Et voila, d'un coup, on est pressés ensemble, on ne peut plus bouger, glisser, profiter du soleil....on nous tire vers le haut, je me sens capturé, emprissoné, mais qu'ai-je fait?

 

là dehors, un monde que je ne connais pas...je 'narrive plus à respirer et je sens mes compagnes bouger, comme crier à l' injustice, crier pour un peu de souffle...on bouge, on crit, on sautille, mais personne ne nous entend...

 

Apres des minutes, interminables, je sens la force de vie me quitter...c'est peut etre mieux ainsi...

 

 

poisson-peche.jpg

j'étais si heureuse de ma vie de poisson....qu'ai-je fait pour mériter ceci?

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 10:05

Shipping-container-home.jpg

 

En fait, cela est un mot qui n'existe pas en français, mais que j'ai directement traduit de "upcycling" en anglais. C'est un mot qui me tient à coeur, car le recyclage on connait tous, mais la plupart du temps il ,s'agit de recycler vers un usage "moindre", tandis que le "upcycling" met l'objet du recyclage en valeur plus.

 

Comme ça, j'avais commencé, il y a plusieurs années, avec ma topine, de creer un dossier, sur les maisons fabriquées à partir de vieux containers, celles qu'on voit sur les bâteaux.

 

En effet, chez moi au bled, et ici, au Havre, il y a des petites "villes" de containers, où les étudiants vivent, tranquillement en pour très peu...

 

cclofts_utah.jpg

 

J'avais donc comme idée de créer des villes commes ça, en attendant des promesses des HLM pour les plus pauvres et les SDF, car franchement, qu'il y a encore des gens qui doivent dormir dehors, me révolte.

 

Bien sur, j'avais bien pris tous les cautions, pour que ces villes soient structurées de façon à ne pas devenir des ghettos, mais des 'transits" et des villes autonomes, dans les grandes villes. De l'aide pour trouver travail, logement etc, des potagers publiques etc...

 

Les hommes politiques ont trouvé cela une bonne idée...


point

 

car bien sur, à part des paroles, ils ne foutent pas grande chose...à part des promesses, on ne donne pas d'autres choses à ses élus...

 

Au lieu de montrer ce qu'ils ont fait, ils parlent de ce qu'ils vont faire....eventuellement, un jour.

 

container-city-ii.jpg

 

Donc ce projet est tombé à l'eau...mais me reste dans le coeur, un hiver chaud pour peu cher, pour tous, en attendant mieux. C'est mieux un container que la rue, non?

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 08:56

finger-jpg.jpg

 

Quand, par le passé, j'essayais d'expliquer que si chacun fait de son mieux, selon ses propres moyens et force mentale, le monde irait mieux....

 

et fort souvent la réponse était, "oui, mais untel, ou les grandes industries font tellement pire"!


c'est peut etre vrai...mais moi, j'aime bien ne pas me sentir coupable...au moins, c'est pas de MA faute, que les animaux souffrent et meurent, ce n'est pas Ma faute (bon, un peu quand même, mais j'avance, j'évolue, j'apprends à toujours faire mieux) qu'il y a des tonnes de poubelle qu'on ne sait plus quoi en faire.

 

Le monde ne va pas encore mieux, mais le mien, oui!

 

http://www.lillemetropole.fr/files/live/sites/lmcu/files/images/COMMUNAUTE%20URBAINE/COMPETENCES/DECHETS/trier-plus_130318.jpg

 

Même, cela, devient une véritable hobby, une passion, de faire de mon mieux, de toujours trouver mieux, de toujours inventer des recettes, des moyens de créer le moins de déchets possible..... compost,  couhes lavables, soda-quick,acheter en vrac, cuire mes propres tit plats et congéler pour les jours où je n'ai pas d'energie....fabriquer avec des vieux vêtements, des sacs pour acheter en vrac et avoir mon propre recipient, lavable. Faire mes propres gâteaux avec mes enfants...

 

index.jpg

 

cela devient ludique et satisfaisante...et une challenge...

 

Et vous, que faites vous pour l'environnement que vous ne faisiez pas avant? Des idées, des suggestions?

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 15:55

Une des choses quand on achète le moins d'emballages possibles, est de créer soi même avec ce qu'on trouve en vrac...;

cette semaine; pain, (je garde des morceaux au congélo, comme ça il y en a tout le temps) cookies et soupes...

 

(la photo n'est pas mienne, mais ça ressemble à ça, hein? sans le sachet, les miennes sont dans un verrine)

 

http://hostedmedia.reimanpub.com/TOH/Images/Photos/37/300x300/exps20101_HC50844D100.jpg

 

1 blanc d'oeuf de my ei (unmondevegan)

1/2 tasse de sucre

3 tasse de cacahuettes salées (ici en vrac)

1 càc poudre d'ail

1 càc cumin

 

 

battre le blanc, mettre les cacahuettes dedans et mélanger. Ensuite les herbes (à en ajouter au gout) et mettre le tout sur un plat de four huilé, pendant 1 heure au 120 degrées au four....1 fois mélanger pendant le temps du four.

 

Enjoy!!

 

Repost 0
Published by zara-ecolo - dans la popotte de Zara
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 16:02

http://www.femininbio.com/sites/femininbio.com/files/styles/article/public/styles/paysage/public/images/2013/10/dechets_.jpg?itok=RyzhT2dZ

 

Bien que dans quelques magasins, le bulk vient un tout petit peu à la mode, il n'en est rien en comparaison avec Canada, où j'étais avec mon fiancé... il y a des magasins là bas,  qui vendent seulement en bulk, et de toutes les sortes, bio, ou pas, bonbons, fruit, herbes de cuisine, huiles et même beurre de cacahuettes.

 

Ici...quelques riz et flocons de levure, quinoa...et c'est tout.

 

http://www.terraeco.net/local/cache-vignettes/L440xH294/arton47480-6ef90.jpg

 

Moi, qui comme vous le savez, adore trouver des moyens de réduire mes déchets....premierement, car c'est mieux pour la terre, mais aussi, parce que c'est comme une passion de trouver des moyens "autres"...

 

 

J'aime aller au magasin avec mes sachets cousus pour mettre les fruite et légumes....des pots pour remplir ave de la confiture..mais ça n'existe pas en bulk.

 

http://2.bp.blogspot.com/-P7kuoKTg6o4/UYPgKaYRWnI/AAAAAAAABjw/uHyL5O_Fr_0/s1600/happy+sacks.jpg

 

Remplir mes bouteilles d'eau, ou d'huile....

 

Mais où? Il y a encore bien des choses à changer avant de pouvoir être à zéro déchets!

 

entre temps, je continue à vider ma maison et ma tête en inventant des nouveaux trucs, dont je vous tiendrai au courant au fur et à mesure....

Repost 0
Published by zara-ecolo
commenter cet article

Elle est de retour!

43af1b277efb7925333f247760011f39d3616cfb_600x600.jpg

 

Après quelques années d'absence volontaire, je me suis décidée de redonner Vie à mon ancien blog...mon espace personnel où je raconte ce que je veux sur mon amour pour les animaux, à deux ou à 4 pattes, la terre, la nourriture et que sais-je.

 

Bienvenu(e)s chez moi!

 

Esther/Zara

 

 

je suis comme l'eau

Je suis comme l'eau, making off

 

 

 

 

 

 

esthersdf---144-A

 

 

 

 

Zara Whites Large

 

 

 

 

Catégories